Finaliser le(s) tricot(s) commencé(s) pour bébé

J’assume complètement le cliché : je me suis mise au tricot pendant ma grossesse.

Cela a débuté pendant l’été, j’étais assise aux côtés de ma mère, dans le jardin de ma sœur, vue sur les montagnes. Ma mère m’a remontré les premiers gestes pour démarrer un tricot (enfiler les mailles) et m’a réappris le point de base (le point mousse). Ce délicieux moment de transmission m’a transporté près de 30 ans en arrière, lorsque je tricotais aux côtés de ma mère au coin du feu.

Nous étions fin juillet, et la naissance était prévue pour début décembre. J’avais donc devant moi environ 4 mois pleins pour apprendre les bases du tricot et réaliser mes premières pièces bébé.

Après des premiers essais, je me suis lancée dans la confection d’une couverture pour bébé. J’ai choisi la laine courant septembre, lors d’une virée à la mercerie _avec ma mère une fois de plus,  à croire que c’est une histoire de femmes ! J’ai choisi le style de points, et j’ai démarré le travail. J’avais bien fait attention de choisir un projet de petite taille pour être bien certaine de réussir à le finaliser avant l’arrivée du bébé. Et pourtant, mi-octobre, je n’avais toujours pas terminé. Et pour cause : premièrement, je n’ai pas le geste rapide, deuxièmement, j’avais choisi un point complexe, troisièmement, une première version de la couverture n’a pas été validée par mon conjoint, et il m’a fallu rajouter une nouvelle pelote pour casser la couleur unie marron. Je me suis mise un bon coup de pression, et c’est avec une grande fierté que j’ai achevé la couverture (petite modèle) fin octobre.

La visite à domicile de ma sage-femme s’est cependant accompagnée d’un avis catégorique : la couverture est vraiment trop petite. Elle ne va pas servir longtemps. Deux options se sont alors présentées à moi : soit reprendre la couverture et l’agrandir ; soit laisser la couverture comme telle, et passer à un autre projet.

J’ai choisi de passer à un autre (petit) projet, et je me suis lancée début novembre dans la confection d’un bonnet-écharpe. A l’heure où je vous écris, je peux vous dire que j’ia bien relevé le défi : le bonnet-écharpe est TERMINE. Bébé peut arriver tranquille : il aura une mini-couverture pour le réchauffer les premiers temps, et un bonnet-écharpe pour ses premières sorties hivernales.

Laisser un commentaire